Le printemps est arrivé, place à la fonte des taux hypothécaires.

illustration baisse taux hypothécaire Étiquettes : , , , , , , , ,

Le printemps est arrivé, place à la fonte des taux hypothécaires.

 

 

C’est le moment d’investir dans le marché immobilier, les taux hypothécaires évoluent dans votre sens.

A mi-parcours de l’année 2014, les analyses statistiques des deux semestres écoulés commencent à apparaitre. Et bonne nouvelle pour les ménages qui ont pour projet d’investir à court terme, les taux hypothécaires sont dans une dynamique de baisse, et sont bien plus avantageux que l’année passée. Puisque selon une étude réalisé par Ratehub, les établissements prêteurs ont en moyenne réduit leur taux de 0.26 %.

Dans le détail :

  • la moyenne des taux fixe est désormais de 3.37% contre 3.65 % auparavant (soit une fluctuation de – 0.28%)
  • la moyenne des taux variable est désormais de 2.91% contre 3.05 % auparavant (soit une fluctuation de – 0.14%)
  • la moyenne des taux mixtes est désormais de 3.34% contre 3.7 % auparavant (soit une fluctuation de – 0.36%)

Une baisse des taux hypothécaires que l’on doit à la guerre que se livrent les banques sur le marché des hypothèques.

 

La baisse des taux hypothécaires, résultat de la guerre des banques.

En effet, la décision du gouvernement fédéral de faire passer la période d’amortissement de 30 à 25 ans à fortement fait chuter le volume de vente des prêts bancaires (Selon centris.ca, le nombre de prêts hypothécaires dans la grande région de Montréal a diminué de 5% par rapport au 1er semestre 2013).

En conséquence les banques cherchent de nouveaux clients et augmentent leur degré de compétitivité les unes envers les autres ce qui conduit inéluctablement à la baisse des taux hypothécaires, qui devient dès lors un produit d’appel pour attirer des nouveaux clients.

Une attitude facilitée par la nomination de Joe Oliver au poste de ministre des Finances.  Puisque ce dernier, contrairement à son prédécesseur M. Flaherty, estime que le «gouvernement doit réduire graduellement son implication dans le marché hypothécaire» .  

 

 

Cependant cette conjoncture favorable aux ménages ne sera pas éternelle puisque d’ores et déjà la banque centrale prévoit de hausser ses taux d’intérêts d’ici la mi-2015. Une décision qui aura effet de domino sur l’ensemble des acteurs du secteur bancaire.

Cette année est donc le moment adéquat pour mener à bien tous vos projets immobiliers.  

 

 

Pour aller plus loin :

 

Quelques données autour des emprunteurs hypothécaires.

  infographie comportement emprunteurs hypothécaires

 

 

Sources :

http://fr.canoe.ca/argent/actualites/archives/2014/07/20140704-165753.html

http://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/hypotheque-les-menages-empruntent-moins-selon-la-rbc/570377

http://www.cmhc.ca/fr/clfihaclin/asprhy/enem/2014/enemhy_010.cfm http://www.ratehub.ca/hypotheque

http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/03/27/taux-hypothecaires-banque-de-montreal_n_5041191.html

http://argent.canoe.ca/vos-finances/immobilier/les-taux-hypothecaires-toujours-plus-bas-19062014

Le printemps est arrivé, place à la fonte des taux hypothécaires.

C’est le moment d’investir dans le marché immobilier, les taux hypothécaires évoluent dans votre sens.

A mi-parcours de l’année 2014, les analyses statistiques des deux semestres écoulés commencent à apparaitre. Et bonne nouvelle pour les ménages qui ont pour projet d’investir à court terme, les taux hypothécaires sont dans une dynamique de baisse, et sont bien plus avantageux que l’année passée. Puisque selon une étude réalisé par Ratehub, les établissements prêteurs ont en moyenne réduit leur taux de 0.26 %.

Dans le détail :

  • la moyenne des taux fixe est désormais de 3.37% contre 3.65 % auparavant (soit une fluctuation de – 0.28%)
  • la moyenne des taux variable est désormais de 2.91% contre 3.05 % auparavant (soit une fluctuation de – 0.14%)
  • la moyenne des taux mixtes est désormais de 3.34% contre 3.7 % auparavant (soit une fluctuation de – 0.36%)

Une baisse des taux hypothécaires que l’on doit à la guerre que se livrent les banques sur le marché des hypothèques.

La baisse des taux hypothécaires, résultat de la guerre des banques.

En effet, la décision du gouvernement fédéral de faire passer la période d’amortissement de 30 à 25 ans à fortement fait chuter le volume de vente des prêts bancaires (Selon centris.ca, le nombre de prêts hypothécaires dans la grande région de Montréal a diminué de 5% par rapport au 1er semestre 2013).

En conséquence les banques cherchent de nouveaux clients et augmentent leur degré de compétitivité les unes envers les autres ce qui conduit inéluctablement à la baisse des taux hypothécaires, qui devient dès lors un produit d’appel pour attirer des nouveaux clients.

Une attitude facilitée par la nomination de Joe Oliver au poste de ministre des Finances.  Puisque ce dernier, contrairement à son prédécesseur M. Flaherty, estime que le «gouvernement doit réduire graduellement son implication dans le marché hypothécaire» .  

Cependant cette conjoncture favorable aux ménages ne sera pas éternelle puisque d’ores et déjà la banque centrale prévoit de hausser ses taux d’intérêts d’ici la mi-2015. Une décision qui aura effet de domino sur l’ensemble des acteurs du secteur bancaire.

Cette année est donc le moment adéquat pour mener à bien tous vos projets immobiliers.  

Pour aller plus loin :

Quelques données autour des emprunteurs hypothécaires.

  infographie comportement emprunteurs hypothécaires

Sources :

http://fr.canoe.ca/argent/actualites/archives/2014/07/20140704-165753.html

http://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/hypotheque-les-menages-empruntent-moins-selon-la-rbc/570377

http://www.cmhc.ca/fr/clfihaclin/asprhy/enem/2014/enemhy_010.cfm http://www.ratehub.ca/hypotheque

http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/03/27/taux-hypothecaires-banque-de-montreal_n_5041191.html

http://argent.canoe.ca/vos-finances/immobilier/les-taux-hypothecaires-toujours-plus-bas-19062014

Print